œils


œils

œil [ ɶj ], plur. yeux [ jø ] n. m.
• 1380; ol, oilXe et XIe; lat. oculus, à l'accus. oculum, oculos REM. Dans certains emplois, plur. œils.
I
1Organe de la vue (globe oculaire et ses annexes). vision; voir, vue. Le globe de l'œil est logé dans la cavité orbitaire. Tunique externe, moyenne, interne de l'œil : choroïde, procès ciliaire, cornée, iris, rétine, sclérotique, uvée. Milieux transparents et réfringents de l'œil : chambre, cristallin; corps, humeur vitrée. Annexes de l'œil : capsule de Tenon, cil, conjonctive, glande lacrymale, muscle droit, oblique, orbiculaire, paupière, sourcil. Angle externe, interne de l'œil. commissure. Médecine des yeux. ophtalmologie. Examen du fond de l'œil. ophtalmoscopie. Troubles fonctionnels des yeux : achromatopsie, amaurose, amétropie, daltonisme, hypermétropie, myopie, presbytie, strabisme. Maladies des yeux : albugo, cataracte, conjonctivite, exophtalmie, glaucome, kératite, staphylome, taie, trachome, uvéite, xérophtalmie.
Avoir de bons, de mauvais yeux, une bonne, une mauvaise vue. Se faire examiner les yeux par un oculiste, un ophtalmologue. S'user les yeux à lire. Des yeux chassieux, larmoyants, qui louchent. Loc. Fam. Avoir un œil qui dit merde à l'autre, un œil qui joue au billard et l'autre qui compte les points, les yeux qui se croisent les bras : loucher. Avoir une coquetterie dans l'œil. Perdre un œil, les deux yeux : devenir borgne, aveugle. Avoir un œil au beurre noir. Fam. Avoir bon pied, bon œil : avoir une allure vive et alerte (en parlant d'une personne d'un certain âge). « J'ai bon pied, bon œil, bonne santé » (Balzac). De grands, de petits yeux. fam. carreau, châsse, mirette. Yeux globuleux, en boules de loto, enfoncés, bridés, en amande. Une brune aux yeux bleus, aux yeux noirs. Avoir les yeux vairons. Se maquiller les yeux, les paupières et les cils. Ses yeux brillent, pétillent. Œil terne, fixe. Des yeux injectés de sang. Des yeux durs, froids. « Vos beaux yeux me font mourir d'amour » (Molière). « T'as de beaux yeux, tu sais » (Prévert, « Quai des Brumes », film). Loc. Pour les beaux yeux de qqn, uniquement pour lui faire plaisir, sans y avoir d'intérêt. — Lever, baisser les yeux. Lever les yeux au ciel. Rouler des yeux furibonds. Les yeux lui sortaient de la tête. Loc. fam. Faire des yeux de merlan frit. Faire les yeux doux à qqn. Faire les gros yeux à qqn, le regarder d'un air mécontent, sévère.
(Mouvement des paupières) Ouvrir, fermer les yeux. Avoir, tenir les yeux grand ouverts. Ouvrir de grands yeux, des yeux ronds : ouvrir des yeux agrandis, arrondis par la surprise, l'étonnement. ⇒ écarquiller. Loc. fig. Ouvrir l'œil, (fam.) ouvrir l'œil, et le bon : être très attentif, vigilant. Ouvrir les yeux à qqn (sur qqch.), lui montrer ce qu'il se refusait à voir, lui révéler quelque chose. — Fermer un œil pour viser. Sentir ses yeux se fermer, sous l'effet du sommeil. Loc. Ne dormir que d'un œil, en conservant son attention éveillée. Ne pas fermer l'œil de la nuit : ne pas dormir. « Bientôt mes yeux se fermeront pour l'éternité » (France),je mourrai bientôt. Fermer les yeux de qqn (qui vient de mourir). — Loc. fig. Fermer les yeux sur qqch. : se refuser à voir; faire, par tolérance, connivence, lâcheté, etc., comme si on n'avait pas vu. « Elle ferma les yeux sur mes sorties du soir » (F. Mauriac). J'irais là-bas les yeux fermés, sans avoir besoin de la vue (tant le chemin m'est familier). Accepter qqch. les yeux fermés, en toute confiance, sans examen, sans vérification. — Ciller les yeux. Cligner l'œil, les yeux, de l'œil, des yeux. Clin d'œil (voir ce mot) .
(Dans l'action de la vue) Voir une chose de ses yeux, de ses propres yeux. Objet visible à l'œil nu, sans l'aide d'aucun instrument d'optique. À vue d'œil, cette table ne passe pas par la porte. approximativement (cf. À vue de nez). Elle grandit à vue d'œil, d'une manière visible. Regarder qqn dans les yeux, dans le blanc des yeux. Ils se regardaient les yeux dans les yeux. Lorgner, surveiller du coin de l'œil, d'un regard en coin. Fam. N'avoir pas les yeux en face des trous. Je n'en crois pas mes yeux. Attention les yeux.
2Par ext. Regard. Chercher, suivre qqn des yeux. Jetez un peu les yeux de ce côté. « Elle l'interrogeait, les yeux fixés sur lui » (Maupassant). Ne pas quitter une chose des yeux. « Je ne pouvais détacher mes yeux de son visage » (Proust). Manger, couver qqn des yeux. « Je dévorais d'un œil ardent les belles personnes » (Rousseau). Fam. On touche avec les yeux ! Détourner les yeux. Ses yeux se détachèrent d'elle. PROV. Loin des yeux, loin du cœur. « Brusquement ses yeux tombèrent sur la lettre » (Green) . Avoir une chose devant les yeux, sous son regard. Paysages qui défilent devant les yeux. Sous mes yeux, devant moi. Ça s'est passé sous mes yeux. Aux yeux de tous, devant tout le monde. Je lui ai mis sous les yeux tous les documents, je les lui ai montrés. Obéir au doigt et à l'œil.
♢ MAUVAIS ŒIL : regard auquel on attribue la propriété de porter malheur; faculté de porter malheur par ce regard. Jeter le mauvais œil. « La croyance au mauvais œil » (Maupassant).
3 ♦ COUP D'ŒIL : regard rapide, prompt. « Sans jeter un coup d'œil par la vitre » (Romains). « Elle jeta un coup d'œil sur la façade » (Green). Découvrir, remarquer une chose du premier coup d'œil, au premier coup d'œil. Jeter un coup d'œil sur le journal, le parcourir rapidement, en lire quelques lignes. Des coups d'œil. Loc. fig. Avoir le coup d'œil, l'art d'observer rapidement et exactement. « Les dames ont le coup d'œil juste » (Brillat-Savarin). La justesse et la sûreté du coup d'œil. Coup d'œil professionnel. Par ext. Vue qu'on a d'un point sur un paysage. « Le coup d'œil sur la ville est merveilleux » (Maupassant). point de vue.
4Fig. (dans des expr.) Attention portée par le regard. « Une ville qui par sa situation attire l'œil du voyageur » (Balzac). « Ce qui frappe et tire l'œil » (Valéry). Cela saute aux yeux, crève les yeux. Loc. Être tout yeux, tout oreilles : regarder, écouter très attentivement. N'avoir pas les yeux dans sa poche : ne pas manquer d'observer ce qui pourrait échapper à qqn de moins attentif. Avoir l'œil américain, remarquer du premier coup d'œil. Avoir le compas dans l'œil. Avoir de la merde dans les yeux. N'avoir d'yeux que pour qqn : ne voir que lui; fig. ne s'intéresser qu'à lui. Avoir l'œil (sur qqn, sur qqch.) : surveiller avec attention (le plus souvent pour empêcher de mal faire). « Depuis longtemps Colbert avait l'œil sur les procédés de Fouquet » (Sainte-Beuve). Fam. Avoir, tenir qqn à l'œil, sous une surveillance qui ne se relâche pas. — Avoir l'œil à tout : veiller à tout. L'œil du maître. L'œil de Moscou : la surveillance occulte. L'œil de Dieu, de la conscience. « L'œil était dans la tombe et regardait Caïn » (Hugo).
5(Abstrait) Disposition, état d'esprit, jugement. Voir qqch. d'un bon œil, d'un mauvais œil, d'une manière favorable ou défavorable, avec satisfaction ou avec déplaisir. Considérer une chose d'un œil critique, d'un œil torve. « On se voit d'un autre œil qu'on ne voit son prochain » (La Fontaine). Aux yeux de qqn, selon son appréciation, sa manière de voir. ⇒ pour, selon. « Elle devint un monstre à ses yeux » (Aymé). Par méton. Personne qui observe, est dans une certaine disposition. Des yeux étrangers. Pour un œil averti.
6Loc. fig. Tenir à une chose comme à la prunelle de ses yeux. Coûter les yeux de la tête. Fam. « Oui ! Enceinte ! Jusque-là ! Jusqu'aux yeux » (Fallet). N'avoir plus que ses yeux pour pleurer, avoir tout perdu. Je m'en bats l'œil. Taper dans l'œil de qqn. Faire de l'œil : faire des clins d'œil, des œillades. « On fait de l'œil aux modistes » (Maupassant). Se rincer l'œil. N'avoir pas froid aux yeux. S'arracher les yeux. Tourner de l'œil : vx mourir; mod. s'évanouir. — Avoir les yeux plus grands que le ventre. Se mettre, se fourrer le doigt dans l'œil. Frais comme l'œil, dispos, en excellente condition physique. Fam. Il, elle, ça me sort par les yeux, je l'ai assez vu, je ne peux plus le supporter. Fam. Entre quat'z'yeux. quatre. Allus. bibl. Œil pour œil, dent pour dent, expression de la loi du talion.
Loc. adv. (1827) À L'ŒIL : vx à crédit, sans payer (proprt sur la vue, la bonne mine); mod. gratuitement. « Tu as payé demi-tarif ? — Non [...] je suis entré à l'œil » (Queneau). Loc. exclam. (Fam.) MON ŒIL ! se dit pour marquer l'incrédulité, le refus.
IIPar ext.
1Œil de verre : œil artificiel en verre ou en émail qu'on met à la place d'un œil énucléé.
2Vieilli Œil électrique : cellule photoélectrique. — Œil magique : petit tube à rayons cathodiques permettant d'effectuer le contrôle visuel du réglage d'un récepteur de radio.
3Petit dispositif de visée, judas optique placé dans une porte.
IIIPar anal.
1Se dit d'ouvertures, trous, bagues, ornements ronds (plur.ŒILS). Œil d'une aiguille. chas. Œil d'une meule, trou par lequel elle est fixée sur l'axe. ⇒ œillard. Techn. Trou ménagé dans un outil pour introduire le manche. Trou dans le rideau d'un théâtre pour observer. (Plur.YEUX) Yeux du fromage de gruyère : trous qui se forment dans la pâte. « La soupe était froide, couverte d'yeux de graisse » (Zola),de petits ronds de graisse.
2Arbor. Bourgeon naissant. œilleton. Greffe, écussonnage à œil dormant (utilisant des bourgeons à feuilles), à œil poussant. Tailler une vigne à deux yeux, à trois yeux, en laissant sur la branche deux, trois boutons à fruit. — Cour. Les yeux des pommes de terre.
3Imprim. (plur.ŒILS) Partie du caractère comprenant le dessin de la lettre formant relief, et qui s'imprime sur le papier. L'œil de la lettre. Gros œil, petit œil.
4Météor. Centre d'une dépression. L'œil du cyclone.
IVFig. Rare Apparence, aspect. Ces perles ont un bel œil ( ACADÉMIE ). Absolt, vieilli. « Le plat avait de l'œil » (Duhamel),avait belle apparence.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ILS — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • ILS — 〈Abk. für engl.〉 Instrument Landing System, ein Navigationsverfahren für Flugzeuge, das eine Landung auch bei schlechten Sichtverhältnissen (nur durch Instrumentenanzeige) ermöglicht * * * ILS [Abk. für engl. ionization loss spectroscopy =… …   Universal-Lexikon

  • ILS — can refer to any of the following:*Instrument Landing System, a precise navigation system for aircraft, used under instrument flight rules *International Life Saving Federation *Intermediate Life Support *International Launch Services *Internet… …   Wikipedia

  • Ils — Ils, Fluß, entspringt auf dem Böhmerwald, mündet bei Passau links in die Donau, hat Perlen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • ILS — 〈Abk. für engl.〉 Instrument Landing System, ein Navigationsverfahren für Flugzeuge, das eine Landung auch bei schlechten Sichtverhältnissen (nur durch Instrumentenanzeige) ermöglicht …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • ILS — (Instrument Landing System) radio system in an airport that directs a pilot in landing an aircraft in conditions of limited visibility …   English contemporary dictionary

  • ILS — abbrev. instrument landing system …   English World dictionary

  • ils — il, au singulier, ils, au pluriel 1. (il, au pluriel et au singulier ; dans plusieurs provinces, le pluriel se prononce î ; au pluriel l s se lie : il z ont. Voici les règles de la prononciation au XVIIe siècle d après CHIFFLET, Gramm. p. 209 : L …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ils — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Ils est un pronom personnel masculin de la troisième personne du pluriel en français. Ils est un film français réalisé par Jean Daniel Simon en 1970. Ils… …   Wikipédia en Français

  • ILS — Die Abkürzung ILS steht für: Institut für Lernsysteme, größte Fernschule in Deutschland Instrumentenlandesystem, Navigationssystem zum Anflug auf Flugplätze Integrated Logistics Support, integrierte logistische Unterstützung Integrierte… …   Deutsch Wikipedia